Accueil

L'Institut International TRANSCULTURA est structuré par un réseau international qui a plus de 20 ans. Créé par Umberto Eco et Alain le Pichon en 1988, à l'occasion du 9ème  centenaire de l'université de Bologne.

Son principal objectif est de promouvoir l'anthropologie réciproque pour renouveler le champ conceptuel des sciences humaines, limité par le contexte des cultures occidentales où il s'est développé jusqu'à ce jour. Pour cela l'institut développe des méthodologies et des modes de communication transculturels permettant une connaissance réciproque des civilisations, organise des débats confrontant les acceptions des mots et concepts clés dans les relations internationales, propose des formations aux méthodologies transculturelles reconnues par diplômes universitaires internationaux.

Dessin Zhao Tingyang

Son originalité est double :
- dans une démarche d'anthropologie réciproque Transcultura prend en compte les modèles de connaissance et la perception respective qu'ont du monde ses partenaires de culture non européenne en Asie (Chine, Inde, Iran), en Afrique (Maghreb, Afrique de l'ouest), et en Amérique, et les regards réciproques qui en résultent
- à cette fin, Transcultura développe des méthodologies transculturelles d'analyse applicables aux différentes situations et aux contextes interculturels, dans les échanges culturels, scientifiques ou Économiques.

 

   « L'entreprise à laquelle nous sommes aujourd'hui confrontés, refondation de la connaissance de l'homme, passe par ce travail d'équilibriste renouvelant, planche par planche le bateau qui nous porte, le bateau du langage, le bateau des cultures : Il nous faut reprendre, identifier les mots et les concepts, reprendre les mots et nous mettre à la tâche d'une reconnaissance de la diversité de nos jeux de langage. C'est cette tâche que nous nous proposons d'engager en lançant, progressivement le projet d'une Encyclopédie Transculturelle des mots et concepts clés. »
Alain le Pichon

       “The concept of Transcultura is new, but the fact of Transcultura is rather old. It was, if I am right, the universal tradition of the ancient times. Before a culture or a system of knowledge becomes closed, it must be open to any new ideas and new things. In this sense, the very effort of Transcultura is a return to the great tradition of every culture in its originality, so as to renew the cultures and knowledge. It is a way to re-culturing as I call it. And Transcultura could be also found a revival of the Greek agora in a new form, an agora of cultures, which is a greater public sphere for bigger questions than an agora of citizens. From this point of view, Transcultura is thus of great importance as a political forum of cultures and minds.”
Zhao Tingyang